Comment préparer son divorce ?

Le divorce est un cap difficile à atteindre parce que les conjoints, qui y  recourent,  ignorent ce qui les attend une fois leurs chemins divergent.

 

Le passage d’un statut d’une personne mariée à celui d’une personne divorcée n’est pas facile à gérer. Le divorce est toujours une épreuve pour les parents comme pour les enfants. Toutefois, certaines règles simples font qu’il ne soit pas un traumatisme.

Les précautions à prendre

L’une des précautions à prendre est de faire un audit des comptes bancaires et réunir tous les documents nécessaires. Il faut aussi révoquer les pouvoirs et les procurations octroyés auparavant au conjoint, clôturer le compte joint et ouvrir un compte personnel si possible.

Si vous avez consenti des donations au dernier vivant n’oubliez pas de les révoquer et si vous avez assurez votre conjoint à vie, pensez à changer le 1/3 bénéficiaire.

Attention ne quittez jamais votre domicile. La cohabitation demeure légale avant le divorce. Si l’un des conjoints refuse de continuer de rester, il commet une faute grave qui sera invoquée sur le fondement de l’article 242 du Code Civil.

Mais en cas d’une situation insupportable telle que agression verbale ou physique vous pouvez exposer les faits et les griefs de votre départ au commissariat le plus proche.

Pour que le départ ne soit pas considéré comme une faute,  patientez jusqu’à ce que le juge vous autorise de vivre séparément.

Préparer son dossier

Réunir les documents nécessaires tels que les bulletins de salaire du conjoint, ses relevés bancaires,

Les portefeuilles d’actions, obligations, les titres de propriétés, les factures…

Préparer un bilan financier réaliste rendant compte de vos dépenses quotidiennes afin de permettre la négociation des pensions alimentaires futures pour vous et pour vos enfants.

Engager un  avocat

Le choix de l’avocat n’est pas facile ; Il faut retourner vers un avocat spécialisé dans le droit de famille. Lors d’une première entrevue il doit faire preuve d’une grande attention pour pouvoir comprendre la situation. Le rôle qui lui sera assigné n’est pas du tout formel mais a contrario, il est censé vous conseiller et œuvrer à la réussite de la procédure.

C’est la personne qui vous aidera à choisir le type de divorce et les démarches à suivre.

Négociez avec votre avocat le prix, forfait ou paiement à l’heure, et faites signer une convention d’honoraires. Veillez à ce que le langage de votre avocat lors de vos entretiens soit simple intelligible pour éviter les quiproquos.